AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

I don't care of what they think
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: RP: Îles Flottantes :: Agterra :: Village Coloré
avatar

Identité
Talent: Brasier
Don: Megalomaniac: Détermine ses deux personnalités à l’aide de la couleur de ses yeux. Rouge pour Elle, bleu pour Goupy. Rhabdophobia: Peut infliger une douleur psychique à une personne dans son champ de vision. Plus la douleur est grande, plus sa santé mentale baisse et plus Goupy ressent de la douleur émanant de ses anciennes blessures.
Clan/Fonction: Forgeronne, Sans clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 15
Localisation : fire
MessageSujet: I don't care of what they think Jeu 4 Mai - 0:43
I don't care of what they think
◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈
     Au loin, nous pouvons entendre le fer hurler sur les coups acharnés d’un marteau. Nous pouvons aussi apercevoir au même moment une ombre se glisser derrière la porte et peu après, le bruit disparu. Le fer plongea dans l’eau et de la vapeur se forma, pouvant gâcher la vue de plus d’un. Seulement, vous, vous avez l’habitude, vous vivez ça tous les jours. Peu après avoir accroché la lame, des mains se glissent dans votre dos pour pouvoir défaire votre tablier de couleur ocre et jettent un sceau de sur les flammes ardentes. Ensuite, vous prenez vos clés après vous être lavée et vous ouvrez la porte qui donne au cruel monde extérieur, direction la ville.

Désormais, c’était votre routine : se lever, travailler à la forge et lors de la nuit, aller traîner dans des bars pour pouvoir oublier votre malheur et votre monstruosité qui vous hante constamment. Vous ne faisiez que boire, boire et encore boire, ces temps ci. Sans compter la drogue, bien évidemment. Vos espoirs envers ce cruel monde étaient envolés et vous ne pensez qu’à mettre fin à ce supplice éternel en détruisant le monde, le peuple ainsi que leurs dieux. Une bonne demi heure après, vous arrivez enfin en ville. Les gens discutaient entre eux, riaient ou marchaient sans aucun mot. Ça m’donne envie de vomir. pensez-vous intérieurement. Alors bute les. Vous préférez ignorer cette voix et malencontreusement, lors de cette petite période d’inattention, quelqu’un se heurta sur vous.  

  • « Fait gaffe, putain.»

Vous arrivez, quelques mètres après, devant la porte du bar. Sans hésitation, vous rentrez et vous vous dirigez automatiquement vers le comptoir. Une fois assise, le barman vous lança un regard interrogateur.

  • « Un double. Comme d’hab’, s’t’e plaît. »

Commença alors le début d’une soirée sans regrets, ou peu à peu, les souvenirs du meurtre de votre seul ami disparaissaient peu à peu de votre conscient à l’aide de l’alcool.


  • GOUPY Featuring ARIA
    Codage de M. IoAo ∞

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Torrent
Don: Changeline : elle peut créer instentanément du maquillage et des vêtements sur son corps
Clan/Fonction: Aucun/Future Dirigeante
Pedoria
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 61
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 23
Localisation : A la recherche de la Maison
MessageSujet: Re: I don't care of what they think Lun 15 Mai - 21:13


Aria soupira. Suite à sa rencontre avec un jeune Lougaroc, l’Oratoria s’était vite rendue compte qu’il serait très difficile d’obtenir de l’aide pour son projet. En effet, beaucoup sur ces nouvelles terres souhaitaient justement en posséder. Mais la blanche ne le souhaitait nullement. Après tout, ce qu’elle voulait, c’était un monde rien qu’à elle, et à ses futurs enfants. Comment avec un autre adulte, pourrait-elle leur garantir la vie meilleure promise ? C’était trop aléatoire, trop dangereux.

Son but était là, à une nageoire pourtant. Et elle ne pouvait y parvenir sans aide. C’était frustrant, très frustrant. Autant que la solitude qu’Aria ressentait de plus en plus. Les jours passaient et elle restait toute seule. Autour les couples, les familles fleurissaient à chaque coin de rue. Hier encore, elle avait assisté à la formation d’un couple sur un coup de foudre. Les deux Pokemon ne faisaient pas attention et s’étaient rentrés dedans. L’émotion sur leur visage l’avait cloué sur place. Ce sentiment, elle l’avait ressenti pour un mâle il y a longtemps, sans jamais parvenir à le retrouver avec quelqu’un d’autre.

Sans compter sur l’argent qui commençait sérieusement à manquer ! C’était un comble tout de même, elle qui était si belle. L’otarie blanche était seule et sans le sous. Non, pas question. Il fallait qu’Aria se ressaisisse. Ne pas se laisser faire, prendre les armes et aller au-devant du combat. Et quel était le meilleur terrain de chasse pour trouver de l’argent et une compagnie pour la nuit ? Un bar, exactement. Il ne restait plus qu’à la femelle de trouver cet établissement. Elle en croisa quelques-uns, mais aucun ne lui convenait. Jusqu’à celui-ci.

La devanture n’était pas criarde comme les autres, mais sans pour autant être minable ou désagréable. Au contraire, l’endroit respirait le danger, l’aventure. L’action. Tout ce qu’Aria désirait en ce moment. Se sentir vivante, rien qu’une fois encore. Jouer avec le feu. Ressentir autre chose que la perte de son bébé, que la solitude, que la faim. Ressentir autre chose qu’un désir non comblé.

Alors que l’aquatique était en train de réfléchir, quelqu’un la heurta soudainement. Surprise, Aria observa le coupable. Enfin plutôt, la coupable. Une Goupelin, plutôt pas mal. Qui déclara tout simplement que c’était à elle de faire attention. Comme si, en étant statique, c’était l’Oratoria qui lui était rentrée dedans ! On aura tout vu. Cependant la Type Feu et Psy entra dans le bar avant que la blanche ne puisse répliquer.

Bouche bée, Aria ne bougea pas pendant un moment, regardant juste la porte derrière laquelle la femelle renarde venait de disparaitre. Puis décidée, la chanteuse entra à son tour. Sans perdre un instant, elle remarqua la Goupelin assise au bar. Mais également la petite scène abandonnée dans un coin. Elle se faufila jusqu’à cet espace vide et tourna le dos à la clientèle du bar. Se concentrant un instant, elle revêtue sa plus belle tenue de scène. Une robe entre le bleu et le violet, coupée au niveau de la poitrine et de la queue. De longs gants recouvrant jusqu’à ses épaules. Et surtout un voile couvrant son visage. Et elle commença à chanter.

▬ « Embrace the dark you call a home ~
Gaze upon an empty, white throne ~
A legacy of lies,
A familiar disguise ~
»

Puis au fur et à mesure des notes entrainantes, le corps d’Aria suivit le mouvement. L’Oratoria se déhanchait sans pudeur sur la scène, se mouvant avec grâce et fluidité. La gravité ne semblait plus avoir d’emprise sur son corps alors que la mélodie continuait à résonner dans l’air. Le rythme devenait de plus en plus rapide, tout comme ses mouvements.

▬ « Sing with me a song of conquest and fate ~
The black pillar cracks beneath its weight ~
Night breaks through the day, hard as a stone ~
Lost in thoughts all alone ~
»

HS:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Brasier
Don: Megalomaniac: Détermine ses deux personnalités à l’aide de la couleur de ses yeux. Rouge pour Elle, bleu pour Goupy. Rhabdophobia: Peut infliger une douleur psychique à une personne dans son champ de vision. Plus la douleur est grande, plus sa santé mentale baisse et plus Goupy ressent de la douleur émanant de ses anciennes blessures.
Clan/Fonction: Forgeronne, Sans clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 15
Localisation : fire
MessageSujet: Re: I don't care of what they think Lun 15 Mai - 23:48
I don't care of what they think
◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈
   Certains mots sonnaient dans votre tête et se répétaient inlassablement. Peu à peu, vous vous recourbez sur vous même les paupières fermées. Les ténèbres étaient beaucoup trop présentes. Seulement, un bruit attira votre attention. Vous voyez du coin de l'œil une belle Oratoria rentrer dans le bar. Le pokemon eau attira rapidement votre attention. Il fallait avouer qu'elle était plutôt jolie, même beaucoup. Un peu intriguée par la nouvelle venue, vous la fixez sans gêne se diriger vers la scène. Vous prenez un instant pour commander une autre verre et une voix attira votre attention. En vous retournant, vous voyez à nouveau la type eau mais dans une belle tenue sur scène et qui chantait d'une voix tout simplement sublime. Vous l'écoutez un instant et pour une raison inconnue, vous revoyez ces scènes.

FLASH-BACK

"Dit Dhorn, dit... Tu penses qu'on pourrait s'échapper de toute cette misère ?" Vous voyez une jeune Roussil dans l'herbe aux côtés d'un Mélancolux bien trop familier à vos yeux.
"Quelle misère ?" demanda le Mélancolux.
"Et bien tu sais, le village... J'aimerais bien ouvrir une forge comme... Papa... Mais loin d'ici. Je ne veux plus être ici..." avoua la jeune renarde en regardant ses mains.
Vous voyez ses blessures puis vous regardez vos propres mains. Oui. Ces brûlures étaient bien trop familières à vos yeux.

"Je te promets qu'on partira ensemble. On pourrait vieillir comme deux bons vieux amis et à faire nos farces ensemble. "déclara le chandelier.

Vous fixez moment. Cela faisait combien de temps, déjà ? Au moins deux semaines... Au moins deux semaines. Vous vivez un véritable enfer depuis. Sans compter les voix incessantes d'Elle qui résonnent dans votre tête. Vous entendez toujours la douce voix de la Otaroria en fond puis quelque chose attira votre attention. Le décor avait changé. Vous étiez en pleine ville près de la même Roussil. Et vous entendez tout. Toutes... Ces réflexions.
« Regarde son pelage... On dirait un démon.  » murmura quelqu'un.
« Un démon ? C'est le diable incarné !  »
« Regarde toutes ces cicatrices... Elle est affreuse.  »
« Ô Arceus, c'est un véritable monstre. »

Le décor changea à nouveau. La voix de la chanteuse toujours en fond. Vous voyez plusieurs scènes. Plusieurs victimes. Et tous le même mot. « Monstre. » grondait un homme, le visage a moitié brûlé.  « J'espère qu'un jour quelqu'un exterminera le monstre sur tu es.  » fit un autre, à moitié mort.  « Un monstre comme toi ne devrait pas vivre. » cria un autre en tentant de vous poignarder. « Sale ordure ! Tu ne mérites pas de vivre, monstre que tu es ! » hurla votre mère. Puis vous vous tournez, cherchant à vous échapper. Vous ne voyez que son expression. Que sa terreur.  « Je ne te reconnais plus... Tu es devenur un monstre...Goupy... » fit Dhorn avant de lâcher un dernier soupire. Non... Non... Non. Non. NON. NON. NON ! NON PUTAIN DE MERDE ! BORDEL DE MERDE, NON, POURQUOI.
POURQUOI CE MONDE EST-IL AUSSI... AUSSI... DHORN ! DHORN POURQUOI ?! POURQUOI T- . Quelque chose vous interrompt. Elle. Qui vous sourit. Qui vous a sourit. "Dis donc... Tu ressembles de plus en plus à moi, Goupy."



FIN DU FLASH-BACK.


Vous avez un sursaut. De la sueur sur le front, vous regardez autour de vous, l'air paniquée. La type eau venait de finir sa chanson. Vous applaudissez lentement. C'était donc cette inconnue qui avait provoqué tout cela ? Vous secouez un peu la tête et froncez les sourcils. Non. Il ne fallait plus penser à cela. Ces flash-backs ne reviendront pas. La jeune femelle s'approcha du bar tandis que vous l'observez du coin de l'œil. Une fois celle ci assez proche, vous parlez.

  • « Magnifique chanson, t'as une superbe voix ma belle. ~ » dites-vous d'une voix mielleuse. Vous tournez la tête vers elle, un sourire sur les lèvres. « J't'offre un verre ? ~ »


Un double. Comme d’hab’, s’t’e plaît.
  • GOUPY Featuring ARIA
    Codage de M. IoAo ∞

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Torrent
Don: Changeline : elle peut créer instentanément du maquillage et des vêtements sur son corps
Clan/Fonction: Aucun/Future Dirigeante
Pedoria
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 61
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 23
Localisation : A la recherche de la Maison
MessageSujet: Re: I don't care of what they think Jeu 18 Mai - 11:59


La mélodie continua encore un moment, la chanteuse se donnant corps et âme. C’était après tout, ce qu’elle avait toujours fait. Pour sa famille, pour son père et son frère. Pour les enfants qu’elle avait récupéré également, des années plus tard. Pour son petit Ourial, qui n’était plus à ses côtés désormais. Danser, chanter. Sa seule liberté.

Le public est enthousiaste. On la siffle beaucoup, pour son physique avantageux. On l’applaudit pour sa voix magnifique et sa coordination exemplaire. Aria devait être honnête, cela lui avait manqué d’être sur scène et que ses talents soient reconnus. Bien que les souvenirs remontant à la surface blessèrent son cœur comme milles lames, elle ne regrettait pas un instant sa décision. Surtout quand des pièces furent lancées, lorsqu’elle s’inclina, la chanson terminée.

Non sans avoir remercié le public tout de même, Aria se dirigea vers le bar. Plus exactement, proche de la Goupelin qu’elle avait suivi en premier lieu. Et ce fut sans surprise que la type feu entama la conversation, en complimentant sa voix. A vrai dire, l’Oratoria avait tout fait pour que cela arrive, contrôlant même jusqu’aux réactions des autres. Si elle ne l’avait pas fait, Aria se serait sentie étrangement vexée.

Quand on lui proposa un verre, la type eau ne refusa pas. Elle laissa cependant le soin à son hôte de choisir le breuvage, après tout elle n’était pas du tout habituée à ce genre d’endroit et ne savait donc pas ce qui s’y faisait. Se sentant d’humeur taquine, la demoiselle blanche répliqua tout de suite après.

▬ « Vous devriez m’en offrir deux. Un pour la performance, et un en excuse pour m’avoir bousculé devant l’établissement.»

Ce n’était pas un réel reproche et cela s’entendait dans sa voix. Avec son petit sourire également. Aria voulait juste débuter la conversation et se mettre à l’aise, bien qu’elle ne sache pas trop comment y parvenir. Ce n’était pas souvent qu’elle se permettait des situations comme celle-là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Brasier
Don: Megalomaniac: Détermine ses deux personnalités à l’aide de la couleur de ses yeux. Rouge pour Elle, bleu pour Goupy. Rhabdophobia: Peut infliger une douleur psychique à une personne dans son champ de vision. Plus la douleur est grande, plus sa santé mentale baisse et plus Goupy ressent de la douleur émanant de ses anciennes blessures.
Clan/Fonction: Forgeronne, Sans clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 15
Localisation : fire
MessageSujet: Re: I don't care of what they think Jeu 25 Mai - 18:02
I don't care of what they think
◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈
   Vous souriez. Donc, c'est elle qu'j'ai bousculé tout à l'heure... J'aurais carrément mieux fait de m'retourner ♥, songez-vous. Un léger rire s'échappe de votre gorge. La type eau ne manquait vraiment pas de culot ! Elle t’intéresse, hein ? pensa une autre voix. Ferme la et r'tourne te coucher, Elle. grondez-vous intérieurement. Vous vous tournez vers la Oratoria, un sourire en coin.

  • « Désolé ma belle, je n'savais qu'c'était toi. J't'offre ça ♥ » annoncez-vous d'une voix mielleuse. Vous vous tournez vers le barman. « Un double pour la magnifique demoiselle à mes côtés, et la même pour moi. »


Votre but était de passer pour la gentille, comme toujours. Ensuite, vous pourrez apprendre à la connaître et la manipuler. Mais quelque chose envers cette femelle intriguait votre esprit et le tourmentait grandement. Pour une raison inconnue à vos yeux, la Oratoria semblait différente des autres et nombreux pokémons que vous avez rencontré, ou même croisés. Vos sentiments étaient différents. Et c'est pour cela que vous avez comme but de la connaître absol-ument.

  • « D'ailleurs, j'connais pas ton nom. Moi, c'est Goupy ~ »


Vous voyez du coin de l’œil un Mackogneur assis non loin de vous sur une table et vous fixer d'un regard rempli de haine. Celui-ci commença à s'approcher de vous tandis que vous faites mine de ne pas l'avoir vu. Tiens..; Ne vous étiez pas battu contre lui dans un autre bar avec lui, une autre fois ? Ou alors vous aviez battu deux de ses compagnes... A vrai dire, vous ne savez plus vraiment.
  • GOUPY Featuring ARIA
    Codage de M. IoAo ∞

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Torrent
Don: Changeline : elle peut créer instentanément du maquillage et des vêtements sur son corps
Clan/Fonction: Aucun/Future Dirigeante
Pedoria
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 61
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 23
Localisation : A la recherche de la Maison
MessageSujet: Re: I don't care of what they think Mar 20 Juin - 12:42


Aria souriait tranquillement. La Goupelin ne semblait pas manquer de compliments à son égard et tout cela était très rafraichissant pour la blanche demoiselle. Avec les guerres et le jugement d’Arceus, il remontait à loin le temps où ce genre d’attention lui était porté tous les jours. Son égo en avait un peu souffert d’ailleurs, mais bien moins que son cœur pleurant la disparition des enfants. De son enfant.

Une fois le verre servit, pour se changer les idées, l'Oratoria allait se désaltérer avant de répondre à la question de son hôte du soir, mais un événement l’en empêcha. En effet alors que sa nageoire se tendait vers le verre, une main forte et calleuse attrapa la sienne pour l’immobiliser. Son visage se trouva nez à nez avec un Mackogneur qu’Aria avait aperçu dans la foule. Son regard à lui était tourné vers Goupy, avant de revenir vers ses yeux bleus.

▬ « T’devrais pas rester avec des merdes comme c’te salope. J’vas te montrer c’que c’est qu’un vrai mâle. »
▬ « Lâchez moi, espèce de rustre personnage. Sachez pour votre gouverne que je sais ce qu’est un « vrai mâle » et que ça ne m’intéresse absolument pas. Enlevez vos sales pattes maintenant. »

Le ton d’Aria était plein de menace, mais honnêtement, elle ne faisait surement pas le poids face à un type Combat ayant l’habitude des bagarres. La blanche avait beau essayé de se libérer, la poigne de fer ne voulait pas lâcher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Brasier
Don: Megalomaniac: Détermine ses deux personnalités à l’aide de la couleur de ses yeux. Rouge pour Elle, bleu pour Goupy. Rhabdophobia: Peut infliger une douleur psychique à une personne dans son champ de vision. Plus la douleur est grande, plus sa santé mentale baisse et plus Goupy ressent de la douleur émanant de ses anciennes blessures.
Clan/Fonction: Forgeronne, Sans clan
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 15
Localisation : fire
MessageSujet: Re: I don't care of what they think Mer 28 Juin - 21:45
I don't care of what they think
◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈◇◆◈
   S'apprêtant à écouter la magnifique type eau, un sauvage fit interruption dans la discussion. Fronçant les sourcils, vous commencez à boire votre verre en fixant le Pokemon combat. Une chose la fit sourire, c'est quand Aria répondit qu'elle ne s'intéressait pas aux "vrais mâles". Parfait. Au moins, vous avez vos chances. Reposant votre verre vide, vous le brisez entre votre main au même moment. Et en un éclair, votre main attrapa soudainement le poignet de la brute de pokémon combat tout en le fixant d'un sourire carnassier.

  • « Eh... » grondez-vous d'une voix caverneuse. « C'moi qu'tu insultes de salope, connard ? T'as entendue la beauté à côté d'moi... Lâche là. Ou tu préfères que j'te brûle le bras ? » dites-vous en souriant un peu plus, toujours en le fixant.


Tandis que le Mackogneur lâcha un peu son emprise sur la nageoire de la type eau, vous resserrez votre étreinte sur son poignet pour ensuite le tirer en dehors du comptoir. Tout en mettant beaucoup de force -puisque c'est un pokémon combat-, vous jettez le Mackogneur contre un mur juste à côté. Le même sourire aux lèvres, vous sortez votre bâton pour le frapper au sol. Sachant qu'il était un type Combat, une attaque de type Psy serait très efficace contre ce dernier. Préparant une attaque Psyko au cas où, votre regard fixa toujours le mâle.

  • « J'espère pour toi que tu n'lui a pas fait mal, hein ? D'ailleurs... J'te conseille de vite te barrer d'ici, si tu veux pas brûler d'l'intérieur. » grognez-vous, le même sourire aux babines.



  • GOUPY Featuring ARIA
    Codage de M. IoAo ∞

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I don't care of what they think
Revenir en haut Aller en bas
I don't care of what they think
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Casse-tête économique...
» Salut les buveurs de café bleu
» cartes VIP Nintendo - pour collectionner ou pour compléter des jeux - 06-2013
» [Collection Membre] Renka 1/2 : mon modeste début de collect
» La salle des cartes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aftermath :: RP: Îles Flottantes :: Agterra :: Village Coloré-
Sauter vers: