AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre ses portes à tout le monde ! C'est le moment de s'inscrire !

La sérénade des souvenirs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Fin :: Liens du passé :: RP terminés
avatar

Identité
Talent: Lévitation
Race:
Don: Âme Jumelée [Unique]
PapAlpha
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 84
Date d'inscription : 31/01/2017
Localisation : Avec Wynna !
MessageSujet: La sérénade des souvenirs. Dim 5 Fév - 19:39
Non loin du Village Coloré, un arbre se dresse au milieu d'un grand champs vallonné. Il est visible d'assez loin, mais lorsque vous êtes tout prêt, vous pouvez vous rendre compte de sa magnificence, imposante. Son tronc, d'une largeur interminable, est surélevé d'un amas feuillu très garnit projetant l'ombre du gigantesque végétal. C'est ici que le jeune Latios a pris ses quartiers, bien à l’abri entre les branches épaisses qui s'entrelacent à la cime. Il a aménagé son petit chez soi comme une cabane, le temps qu'il trouve un lieu plus propice a son établissement. À vrai dire, ce n'est pas bien grand, il dispose d'une couchette faites de branches, de plume de Pokémon oiseau ramassés un peu partout ainsi de ses quelques affaires d'exploration, un sac, une gourde et d'autres affaire enfermé dans une mallette.

De son ancienne vie, le dragon n'en gardait que quelques babioles, mais surtout des souvenirs... Douloureux... Pour la plupart. Mais quoi qu'il en soit, et ce malgré la souffrance qu'il a accumulé, le jeune mâle cherche un havre de paix et l semblerait que ce nouveau monde le lui ai offert. Il offre de son temps, lorsqu'il peut, à la compagnie Vit'Ailes qui a été fondé pour transporter les Pokémons d'île en île. Ça lui fait du bien de se rendre utile, bien qu'il est toujours cette appréhension avec les gens. Être un légendaire, ce n'est pas forcement simple à vivre, on se retourne souvent vers vous, on vous regardes, vous dévisages... C'est assez dur pour lui, même si les gens n'ont, bien entendu, pas de mauvaise intention à son égard.  

Aujourd'hui, Alpha vient tout juste de terminer une journée avec la compagnie aérienne. On le targue assez d'éloge quant à ses performances de transport, ce qui le gêne un tant soit peu, mais au fond de lui, il est content qu'on le complimente. Après avoir souhaité une bonne soirée à ses collègues, l'Eon se dirige vers un endroit assez atypique, une auberge. Il en existe quelque-une dans le village coloré, cette dernière n'est pas la plus grande, ni la plus animée et heureusement pour le dragon. Elle est plutôt petite, légèrement excentré vers la périphérie du village, bordé par un joli petit ruisseau. Rare sont les fois où il se rend dans ce lieu, pourtant, il y a bien une chose qui attire le dragon de temps à autre. Depuis qu'il a découvert cet endroit et ce, une fois par semaine, il s'y rend pour manger une spécialité de la maison. Une sorte de grande salade remplis de plusieurs variétés de baie. Ce plat contient l'une de ses favorites, la baie Stekpa. Elle lui rappelle ces bons souvenirs de jeunesse, lorsqu'il vivait encore sur son île... Si lointaine...

Il pénétra dans l'établissement, la petite cloche accroché à hauteur de porte carillonnant la venu du client. Le dragon s'avança dans le corridor et déboucha dans la salle de service. Un Pokémon s'approcha de lui et le salua chaleureusement. Elle se nomme Bridget, c'est un Gardevoir à la couleur atypique, rouge au lieu du vert habituel qui habille ce pokémon. Elle est la patronne de l'auberge, c'est aussi cette dernière qui a retrouvé le dragon dans le village, la nuit où il fût expédié dans ce nouveau monde. Le jeune reptile lui doit la vie, ni plus ni moins, elle s'est occupée de lui pendant qu'il était en état de choc et c'est aussi elle qui l'a aidé à trouver où s'installer le temps que le dragon s'adapte à son nouvel environnement. Bien évidemment que la femelle lui avait proposé maintes fois de rester à l'auberge et ce gratuitement qui plus est, mais Alpha ne voulait pas se sentir comme un parasite duquel il fallait s'occuper. Il a toujours vécu en communion avec la nature, il ne se considère pas comme demi-sauvage pour rien à vrai dire. Bridget est pour le moment l'une des seules personne en qui le dragon peut avoir confiance...

Elle l'invita à prendre, proche d'une fenêtre donnant vue sur le petit ruisseau. Elle savait quoi lui offrir pour le rassasier, une salade de baie et du poisson, il n'y avait rien de tel qui pouvait le plus plaisir au dragon. Lorsqu'elle donna la commande aux cuisines, elle alla s'installer avec le reptile et discuter un peu avec lui, parler de leur journée respective, de la pluie et du beau temps et surtout des trouvailles d'explorations du dragon. S'il y a bien une chose qui motive le légendaire, c'est allé à la découverte des îles alentours et pourquoi en trouver d'autre. C'était toujours intéressant de parler de ces découvertes, ça lui prenait beaucoup de son temps, mais il était heureux de pouvoir venir se reposer de temps a autre et partager ses trouvailles avec sa confidente. Plusieurs minutes de discussion passèrent et l'on vient apporter son plat. La charmante Gardevoir lui souhaita bon appétit et il put se restaurer tranquillement

Après avoir dégusté son plat, il commanda une boisson et resta installé à sa table tout en scrutant l'extérieur, le regard perdu. Perdu dans quoi ? Dans les souvenirs, pourtant pas si lointain. Il se remémore tellement de choses depuis le peu de temps qu'il est arrivé dans ce monde et il se pose toujours la même question


« Il y a t-il des gens, que j'ai connu, qui ont aussi été transporté ? »


C'était un espoir faible, mais un espoir quand même. Espérer revoir des anciens camarades de la Résistance, peut être même d'autre personne qu'il pourrait reconnaître qui sait.
A cette question qui le tourmente sans fin, il avala une nouvelle gorgée de sa boisson.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Cran
Race: Ursaring
Don: L'Osmose, Galåhad est capable d'assimilr temporairement un élément ou une matière en la touchant (genre le métal ou le bois) et d'en donner à une partie de son corps les propriétés (le poid, la dureté, la densité etc). Cependant, s'il garde cet état trop longtemps, le changement deviendra irréversible.
BearackObama
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 91
Localisation : Nemossos
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs. Ven 10 Fév - 23:20
Alpha & Galåhad
La Sérénade des souvenirs

À proximité du Village Coloré, là où commencent doucement les montagnes, quelques petites grottes prennent place. Invisible au loin de par les arbres qui les dissimulent, beaucoup servent d’habitation à des Pokémons. La plupart ont même une petite cheminée, creusée à même la roche, et protégée par le haut contre la pluie, ce qui permet de rester au chaud, tout en évacuant la fumée pour ne pas s’intoxiquer.

C’est dans l’une d’entre elles que l’ursidé a choisi d’élire domicile, d’ailleurs, la grotte mitoyenne avec laquelle il partage une source d’eau souterraine, est la maison d’une partie de la famille de son meilleur ami, qui n’est hélas pas encore au complet. Pratique lorsque l’on sait que l’activité de Galåhad peut parfois être bruyante.

À l’intérieur de la grotte, on retrouve tout au fond, dans un bain de lumière près de la source, un lit de mousse, qui sert à Galåhad de couchette. Comment est-ce possible me direz-vous ? C’est assez simple, malgré la présence de cette source d’eau, la grotte n’était pas habitée jusqu’à présent à cause d’un petit trou dans le plafond. Ce trou, Galåhad l’a bouché avec une roche cristalline, qui s’est révélée laissant filtrer la lumière.

De fait, il a pu installer un lit de mousse récupéré en forêt, et grâce à l’humidité de source, à la lumière et au soin que l’ursidé y porte, cela fait un merveilleux lit vivant contrairement à ce que l’on pourrait penser au premier abord. À l’opposé, il y a la cheminée, auquel est accolée la forge, avec juste derrière, une grosse enclume. Contre les murs, on peut voir quelques pinces, et des marteaux. Le choix est bien moins conséquent qu’il ne l’était sur Aizora, mais il se reconstitue progressivement. Le reste de la grotte est rempli çà et là par de nombreuses, épées, plusieurs boucliers, diverses parties d’armures et autres armes en tous genre.

À son arrivée, Galåhad a dans un premier temps eu envie d’aider à la défense, mais voyant la pénurie d’arme dans le nouveau monde, il a décidé de s’installer en tant que forgeron. Prisme qui est arrivé sur Agterra avant Galåhad, et qui lui avait d’ailleurs trouvé cette grotte, l’a tout d’abord aidé dans les temps où la demande était très forte. Cependant, ne pouvant forger, ses compétences restaient limitées, c’est pourquoi désormais, il officie en tant que garde sur Agterra, bien sûr, tout équipé par Galåhad.

D’ailleurs, aujourd’hui, ce dernier est allé dans l’une des auberges du village coloré, la plus proche de chez lui, pour aller manger avec son ami. Celui-ci, est déjà parti depuis un moment pour reprendre sa garde, mais Galåhad, qui avait toujours un peu faim, était resté. Bien que pas extrêmement sociable, Galåhad apprécié cette petite auberge qu’il n’avait découvert que très récemment. L’ambiance était présente, sans être pour autant étouffante. Une Dimoret, une Capidextre, et un Lombre, assis non loin du forgeron, lui proposèrent de jouer aux cartes avec eux, car ils manquaient une personne suite au départ d’un de leur ami, après un moment d’hésitation, Galåhad fini par accepter.

Au fil de la conversation, il parla de son métier, de ce qu’il faisait sur Aizora, son ancienne vie. Chacun de ses partenaires fit de même, en refaisant le monde. Ce dont il ne se doutait pas, c’est que justement, non loin de lui, une personne de ce fameux passé était justement présente…


_________________
Galåhad jacte en #009999.
CLIQUE:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Lévitation
Race:
Don: Âme Jumelée [Unique]
PapAlpha
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 84
Date d'inscription : 31/01/2017
Localisation : Avec Wynna !
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs. Ven 17 Fév - 9:07
Toujours perdu dans ses pensées, le jeune reptile continuait de fixer inlassablement l'extérieur de l'auberge. D'autres clients étaient entre-temps arrivés, certains pour boire un pot, d'autre pour manger un morceau et d'autre pour passer du bon temps avec leurs amis. L'Eon n'y prêta pas vraiment grande attention, pour le moment du moins.

Il sortit enfin de sa rêverie lorsque Bridget vint lui débarrasser son plat vide. Après un petit moment de réflexion, il prit son sac et en sortit un morceau de parchemin qu'il déposa avec soin sur la table. Il s'agit d'un bout de carte, avec des indications divers et des dessins représentatifs de quelques îles alentour que le dragon a pu visiter. Pour le moment, hormis Agterra et quelques îles alentours, la carte est en grande partie vide. Elle n'est pas détaillée et c'est fait exprès, elle a été dressée avec soin par le dragon afin de positionner avec une exactitude plus ou moins relative les îles de la région. Les détails de chaque île sont effectués sur d'autres cartes soigneusement entreposées chez le dragon et encore en cours de construction. On peut noter sur celle-ci quelques zones entourées de rouge, probablement des îles que le dragon a pu apercevoir durant ces vols de reconnaissance et qu'il compte explorer sous peu.

Il prit quelques minutes pour faire quelques annotations sur le morceau de papier et le rangea dans son sac. Il commença à se lever pour partir et c'est au moment où il tourna la tête qu'il se stoppa.
Sur une table située au milieu de la pièce se déroule vraisemblablement une partie de cartes, une silhouette lui semblait familière. Une imposante stature, comparée aux autres Pokémon de la table, il les dépassent largement de plusieurs têtes, un pelage marron, un torse affublé d'un grand cercle bleu et d'étranges marques sur le bras gauche... Cet Ursaring... Il en mettrait sa patte à couper, il l'a déjà vu... Mais, il a un doute, il a du mal à s'en souvenir.

L'Ours avait l'air encore occupé et le dragon ne veut nullement le dérager durant sa partie. Il ne savait pas trop quoi faire, cette situation le mettait dans un drôle d'état. Il pourrait très bien partir et rentrer chez lui sans s’intéresser plus que ça a cet inconnu, mais au fond de lui, il a le sentiment de louper quelque chose. Son caractère timide et réservé le mettait un peu mal à l'aise. Ne sachant pas vraiment à quoi s'attendre.

Alpha resta à sa place, attendant encore un peu le temps que la partie de cartes se termine. Il continua à observer du coin de l'œil.

Spoiler:
 

_________________
I love Wynna and Pastek ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Cran
Race: Ursaring
Don: L'Osmose, Galåhad est capable d'assimilr temporairement un élément ou une matière en la touchant (genre le métal ou le bois) et d'en donner à une partie de son corps les propriétés (le poid, la dureté, la densité etc). Cependant, s'il garde cet état trop longtemps, le changement deviendra irréversible.
BearackObama
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 91
Localisation : Nemossos
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs. Sam 25 Fév - 15:07
Alpha & Galåhad
La Sérénade des souvenirs

Galåhad était toujours en train de jouer aux cartes, et apprenait à connaitre ses nouveaux partenaires. Pour lui qui était plutôt du genre solitaire, cela n’était pas si désagréable de jouer comme cela. Il venait de finir une nouvelle partie bien tranquillement. Les deux équipes, composées de la Capidextre et du Lombre, et de la Dimoret et lui était à égalité dans les scores. Le Lombre qui n’avait pas sa langue dans sa poche recommença à distribuer les cartes.

- On a de la chance qu’il n’y ait pas ce Zorua aujourd’hui, il est toujours en veine et je ne l’ai jamais vu perdre, c’en est rageant, indiqua le Lombre en finissant la distribution.
- Un Zorua vous dites ? C'est peu commun ! reprit Galahad.
- Oui il…

Le Lombre n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un son bruyant l’interrompu. Un pokémon venait d’entrer dans la taverne, en claquant lourdement la porte, la plupart des clients aux abords de celle-ci avait eu un grand sursaut, et la majorité des tables avaient tremblé. L’imposant Galeking ne tarda pas à s’exprimer.

- On m’a dit qu’il y avait un forgeron ici, qu’il se fasse connaitre immédiatement.

Galåhad qui était de dos par rapport à la porte et qui s’était à peine retourné, fit craquer ses cervicales en regardant ses nouveaux amis. Il laissa ses cartes sur la table, posa ses pattes griffues sur la table, et se souleva de son siège. C’est en se retournant, alors que son regard balayait l’auberge, qu’il croisa le regard de l’Eon de l’autre côté de la salle. Il s’arrêta quelque instant, comme pour dire « Vous ici ? ». Il n’y avait pas de doute, il le reconnaîtrait entre milles, les Eons étaient si rare, et la couleur de celui-ci, si particulière… Après s’être retourné, et avoir lancé un regard noir au Galeking, il répondit.

- Je pense que c’est de moi dont il s’agit, mais je n’aime guère vos manières.

Sans prendre aucune attention à la parole de l’ursidé, le colosse de fer, marqué de cicatrices se contenta de rétorquer :

- Je n’ai pas de temps à perdre. On m’a dit que vous étiez l’un des meilleurs, j’ai des armes cassées à vous faire réparer. Où est-ce que je peux vous les apporter ?
- Chez moi, dans les grottes au début de la montagne, en continuant après la porte ouest du village coloré… Il y a une indication pour ma forge, grogna Galåhad sèchement.

Galåhad n’aimait guère les manières du Galeking, ni être pris de haut, mais il préférait ne pas juger au premier détour, et de toute façon, cela n’aurait pas été une bonne idée de rejeter un client.
Cette fois, le colosse de fer ne prit même pas la peine de répondre, il se contenta de hocher la tête avant de ressortir de l’auberge, de nouveau en claquant la porte. S’il avait été moins violent qu’en entrant, la plupart des clients qui avaient suivi la scène avec attention, s’étaient, de toute manière, agrippés à tout ce qu’il avait pu pour ne pas être secoué de la même façon.

Galåhad alla s’excuser auprès de ses compères de jeu, qu’il connaissait à peine, mais avec qui il avait passé un très bon moment. Il prit ses affaires, et se dirigea vers l’Eon.

- Je vois à votre regard que c’est vous, même si je n’avais pas vraiment de doute… Je dois retourner chez moi, mais on pourrait se revoir pour parler du bon vieux temps… À moins que vous ne vouliez m’accompagner, je vous invite volontiers ! Mais vous êtres peut-être occupé ?

_________________
Galåhad jacte en #009999.
CLIQUE:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Lévitation
Race:
Don: Âme Jumelée [Unique]
PapAlpha
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 84
Date d'inscription : 31/01/2017
Localisation : Avec Wynna !
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs. Dim 9 Avr - 0:25
Le dragon à la mine discrète tendant légèrement l'oreille pour suivre la discussion de la table où se déroule la partie de cartes. Les deux équipes semblent être à égalité. La conversation entre les joueurs évoque un certain Zorua... Du nom de l'espèce mentionné, l'Eon se remémora le nom d'une vieille connaissance. Cette boule de poil égarée à l'odeur forte qu'il a rencontré dans un bois... Encore de vieux souvenirs qui refont surface, mais à peine eu t-il le temps de se perdre à nouveau dans les songes qu'un bruit lourd résonna dans la pièce. Surpris, Alpha braqua son regard dans la direction du fracas, provoqué par cet énorme mastodonte d'acier et de roche. Un Galeking, une armure vivante, venait d'entrer dans la battisse. Sur un ton autoritaire, il fit comprendre qu'il cherche un forgeron... C'est alors qu'il vit l'Ours se lever. 

Durant le court dialogue qu'il y eut entre le mastodonte d'acier quelque peu à cran et l'impassible ursidé brun, le dragon remarqua un attrait physique particulier au bras de ce dernier. Ne le voyant que de dos, il distingua cinq anneaux noirs disposés le long de son bras gauche, le dernier se terminant avec une légère pointe. Sa patte est d'ailleurs ornée de trois point bleus disposés en triangle. Ces attraits... Il les a déjà vus... Le dragon fit fonctionner ses méninges, son esprit fit un bref retour dans le temps... Un nouveau nom se forma dans sa tête, descendant lentement, lettre par lettre sur le bout de sa langue. 

G... a... l...

Le temps que le nom lui revienne, la conversation était terminée entre les deux hommes. L'Arbalétrier croisa le regard du Forgeron. Le dragon retint sa respiration pendant quelques secondes...


« - Je vois à votre regard que c’est vous, même si je n’avais pas vraiment de doute… Je dois retourner chez moi, mais on pourrait se revoir pour parler du bon vieux temps… À moins que vous ne vouliez m’accompagner, je vous invite volontiers ! Mais vous êtres peut-être occupé ? »


Alpha resta figé sur place pendant un instant avant que sa cavité buccale ne puisse articuler de quelconques mots compréhensibles pour son interlocuteur. Il ne savait pas vraiment quoi répondre... Intérieurement, il était enjoué de revoir une tête qu'il avait connue, dans l'autre monde. Cela lui laissait de l'espoir pour peut être revoir d'autre connaissance, peut être même des amis...

Le Pokemon en forme d'avion vu alors que Britney, la gérante, qui semblait avoir assisté à la scène, laissa un sourire se dessiner sur son visage de Gardevoir. Elle ne bougeait pas les lèvres, mais l'expression de son visage laisse comprendre qu'il serait une bonne chose pour le jeune dragon de prendre le taureau par la corne, si l'on peut dire. Il se mit à légèrement flotter au-dessus du sol et s'adressa à son camarade de fin du monde.


« Non, j'ai... J'ai fini ma journée. J'accepte votre invitation... Galahad. Mais, vous avez l'air d'avoir une affaire à régler, je me trompe ? Enfin, je ne voudrais pas vous déranger avec votre client... »


Il est encore un peu hésitant, dans sa timidité maladive, le forçant à ne jamais s'imposer, même si on l'invite. Enfin, il avait déjà franchi le pas. Qui sait ce que cette journée lui réserve encore ?

_________________
I love Wynna and Pastek ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Cran
Race: Ursaring
Don: L'Osmose, Galåhad est capable d'assimilr temporairement un élément ou une matière en la touchant (genre le métal ou le bois) et d'en donner à une partie de son corps les propriétés (le poid, la dureté, la densité etc). Cependant, s'il garde cet état trop longtemps, le changement deviendra irréversible.
BearackObama
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 91
Localisation : Nemossos
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs. Lun 24 Avr - 22:21
Alpha & Galåhad
La Sérénade des souvenirs

- Oh je ne vous l’aurais pas proposé si je ne pouvais pas et puis, si cet énergumène revient, il se rendra peut-être compte qu’il n’est pas seul au monde, bien que j’en doute….Je vous laisse me suivre alors, ajouta finalement l’ursidé en ouvrant la marche.

Après lui avoir retenu la porte et avoir fait le chemin tantôt à travers un morceau de ville, puis tantôt dans les petits chemin d’Agterra, les deux compères arrivèrent devant plusieurs grottes, là où commencer plus loin les montagnes. L’une d’entre elle avait une enseigne. Il s’agissait de plusieurs armes enchevêtrées, retenant un bout de bois, sans doute gravé au fer rouge, où il était indiqué « Forge ». L’ursaring s’approcha de la grille métallique devant l’entrée, il ouvrit la serrure de celle-ci avec son trousseau de clé, et repoussa la porte de bois juste derrière qui servait d’isolation.

- Faites comme chez vous, indiqua Galåhad en souriant à son interlocuteur.

L’intérieur était sommaire, non pas qu’il soit vraiment en désordre malgré la présence de nombreuses armures et armes en tout genre. Seulement, mise à part à table de bois et les étagères métalliques, il n’y avait pas grand-chose de plus niveau confort.

Après avoir déposé ses affaires dans un coin, sans prendre attention à ce que faisait l’éon, le forgeron enfila son tablier, et alluma sa forge. Le rugissement du feu de braise ne tarda pas à se faire entendre. Galåhad récupéra ce qui ressemblait à des pointes de flèches et qui étaient disposées sur un petit tabouret métallique. Il les observa de près, fronçant les sourcils, en choisi une et reposa les autres. Après avoir emboutie celle qu’il venait de choisir sur une tige assez longue, il la déposa sur le lit de braise.

- J’espère que cela ne vous gêne pas, je vais avancer mon travail en attendant que l’autre arrive. J’aime discuter pendant que je forge. Qu’est-ce que vous devenez alors ? Oh et que diriez-vous si nous nous tutoyions ?

_________________
Galåhad jacte en #009999.
CLIQUE:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Lévitation
Race:
Don: Âme Jumelée [Unique]
PapAlpha
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 84
Date d'inscription : 31/01/2017
Localisation : Avec Wynna !
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs. Jeu 25 Mai - 16:29
Bien que l'ursidé fasse preuve d'une certaine diligence à son égard, ce dernier avait toujours ce sentiment de gêne. Avait-il bien fait d'accepter l'invitation ? Malheureusement pour lui, il n'est désormais plus possible de reculer. C'est donc avec une certaine hésitation qu'il quitta le bâtiment et suivit Galåhad jusqu'à son domicile, en dehors du « Village Coloré ». Durant tout le trajet, le dragon fut tout aussi bavard que l'ours, mais cela ne le gêna guère. Il se demandait bien ce que faisait son camarade, maintenant qu'il avait atterri dans ce monde, étant donné qu'il ne l'avait pas réellement connu. Alpha essaye de remonter aussi loin qui le pouvait dans ses souvenirs... Une histoire d'énigme, avec un Doduo... La toute première fois qu'il avait rencontré le type normal...

Pendant qu'il était plongé dans ses pensées, les deux compères arrivèrent enfin à destination. Une succession de grottes, au pied des plus grandes montagnes de l'île. Alpha reprit rapidement ses esprits lorsque Galåhad s'occupa d'ouvrir un portail métallique installé devant l'une des entrées des cavernes. D'ailleurs en levant la tête, l'Eon put remarquer une pancarte sur laquelle est inscrit « Forge »... Donc, l'Oursaring est aussi un forgeron ? Lui qui pensait qu'il était seulement policier, voilà une information intéressante !

C'est alors que Galåhad lui adressa quelques mots en tout politesse. Bien évidemment, le dragon dans son plus grand respect n'allait pas déranger « l'ordre » de la respectable demeure de l'Ursidé. Il pénétra lentement dans l'antre, la lumière extérieure éclairant une partie de l'entrée. Alors, il se mit à scruter attentivement l'unique pièce aménagée, des râteliers d'armes disposés ci et là, un établi avec un foyer ravivé. Il remarqua d'ailleurs que la cheminée du dis foyer est creusé à même la roche. L'endroit est doté d'une esthétique lui conférant une ambiance vraiment particulière.
Le Latios essaya de se détendre un peu plus, malgré l'anxiété le guettant.

J’espère que cela ne vous gêne pas, je vais avancer mon travail en attendant que l’autre arrive. J’aime discuter pendant que je forge. Qu’est-ce que vous devenez alors ? Oh et que diriez-vous si nous nous vouvoyions ?


« Oh, oui, enfin, je veux dire... Non, non, bien évidemment, cela ne me pose pas de problème. »

Il marqua une petite pause puis reprit.

« Et bien, à mon arrivé, j'ai été récupéré par la tenancière de l'auberge. Il m'a fallu quelques semaines pour me remettre de mon « voyage » et puis, j'ai dû m'adapter à cette nouvelle vie... J'aide les coursiers de temps à autre pour le transport de Pokémon, Vit'Ailes, si cela vous dit quelque chose. Sinon j'explore les îles environnantes, à mon grès. »

Il ne rentrait pas vraiment dans les détails, trouvant quand même sa vie quelque peu monotone. En effet, le Latios est devenu bien plus solitaire qu'avant, mais, déjà, le fait de retrouver une connaissance, aussi peu de temps qu'il l'est connu, lui faisait du bien.

« Alors comme ça, vous êtes aussi forgeron ? D'aussi loin que je me souvienne, je vous pensais simplement policier. Enfin, d'un côté, nous n'avions pas vraiment eu le temps de faire connaissance... »

Le ton de l'Eon devient un peu plus grave sur cette fin de phrase. Décidément, les souvenirs de la catastrophe le hantent toujours autant. Un rien peu lui faire rappeler son passé...

« Vous êtes ici, enfin, je veux dire, sur Coloeros, depuis un moment ?
Pour ma part, cela doit faire quelques mois, tout au plus.»

Acheva le dragon continuant d'observer l'ancien flic occupé à sa tâche.

_________________
I love Wynna and Pastek ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Cran
Race: Ursaring
Don: L'Osmose, Galåhad est capable d'assimilr temporairement un élément ou une matière en la touchant (genre le métal ou le bois) et d'en donner à une partie de son corps les propriétés (le poid, la dureté, la densité etc). Cependant, s'il garde cet état trop longtemps, le changement deviendra irréversible.
BearackObama
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 91
Localisation : Nemossos
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs. Mer 28 Juin - 13:29
Alpha & Galåhad
La Sérénade des souvenirs

- J’ai plutôt été déboussolé à mon arrivée moi aussi ! Alors je ne saurais vous dire une date précise. Mais moi aussi, cela fait plusieurs mois… Je ne suis pas arrivé parmi les premiers, mais je suis arrivé au début quand même. Le Village Coloré n’était pas encore ce qu’il est aujourd’hui. Heureusement, j’ai eu de la chance, mon meilleur ami est arrivé avec quelques membres de sa famille avant moi, il m’a vite retrouvé et ç’a été plus facile ainsi.

Voyant le métal rougi, l’ursidé c’était arrêté de parler reprenant la tige et posant l’embout sur l’enclume. Galåhad avait la chance d’avoir des griffes et de savoir s’en servir. Il avait une certaine dextérité avec elles, et cela lui permettait de ne pas souffrir énormément de la chaleur. Dans le pire des cas, il avait tout de même une paire de gants adaptés pour lui.

- En effet, je suis forgeron. Pour être exact, c’est ma formation de base. Mon Maître m’a appris dès mon plus jeune âge le maniement des armes et de la forge… C’était plus qu’utile à l’époque…

Il s’interrompit de nouveau surement émue par ces souvenirs. Il récupéra le marteau et frappa l’embout avec. Puis, il le retourna, et frappa sur l’autre face.

- À mon arrivée, j’aurais aimé reprendre une activité de garde mais j’étais plus utile avec ma forge… la demande était très forte. Mon ami m’a aidé un peu au début, maintenant il fait partie de la garde, car la charge de travail baisse progressivement. Je pense que bientôt je pourrais arrêter pour changer d’activité.

Galåhad leva la tige et l’aligna en face de l’un de ses yeux, fermant l’autre. Cela lui permettant de contrôler où il en était. Il reposa l’embout de la tige sur les braises.

- Tu as eu de la chance de tomber sur quelqu’un qui a pu d’aider en tout cas ! Mon ami Prisme est souvent confronté à la détresse des gens un peu paumés et qui n’ont plus rien. Ce n’est pas toujours évidant. C’est bien que tu ais trouvé ce travail. Je connais un peu Vit’Ailes. J’ai parfois eu des commandes venant d’autre île…. En tout ça me fait plaisir de revoir quelqu’un de connu ici. D’ailleurs, si tu veux de l’équipement que je peux te forger pour tes explorations, n’hésites pas.


_________________
Galåhad jacte en #009999.
CLIQUE:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Lévitation
Race:
Don: Âme Jumelée [Unique]
PapAlpha
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 84
Date d'inscription : 31/01/2017
Localisation : Avec Wynna !
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs. Jeu 10 Aoû - 1:14
Un martèlement, un son vif pénètre vos tympans, des centaines de petits éclats rougeoyant virevoltent dans l’air durant quelques secondes, avant de disparaître comme par magie. Utiliser le feu pour travailler le métal, modeler l’élément à son image, avec force et précision.

C’était l’histoire d’un homme qui forgeait des armes. Des armes alimentant la décadence et la folie de la guerre sur Aizora. Des armes faites pour repousser… Se protéger… Mais essentiellement pour tuer… Il était bien plus rapide de terminer un combat en tranchant les membres de son ennemi que de le combattre dans les règles. L’acier froid qui transperce les chairs et les cœurs, utilisé à mauvais escient. Imposer la loi du plus fort, écraser les faibles, tel était le dogme de ce pays désormais révolu.

Les armes ne devraient pas être utilisées pour faire le mal, même, elles n’auraient jamais du exister… Pourtant, s’il est bien en vie aujourd’hui, c’est grâce à elles… En âme et conscience, le dragon s’est qu’il ne faut pas blâmer ceux qui créer à la sueur de leur front, mais bien ceux qui en font usage. Alpha pensait mettre au placard son arbalète depuis un bon moment, elle lui rappel de trop de mauvais souvenir, trop de vie… Qu’il a dû arracher. Mais il sait que grâce à elle, il a pu en sauver…

« Ici, tout le monde porte des armes, mais tous ceux qui sont dotés de griffes ne sont pas des Némélios. »

Un dicton d’un vieillard dans lequel il se reconnaissait bien à l’époque. Fuyard, Poltron, passant le plus inaperçu possible, se sentant menacé en permanence, il lui arrivait de sursauter pour rien et de tirer au moindre bruit qu’il supposait entendre, mais la plupart du temps, ce n’était que le fruit de son imagination. Il était facile de devenir paranoïaque lorsque l’on sait que n’importe qui pourrait venir vous poignardez dans le dos… Lorsque l’Ours eu fini de raconter son parcours, il proposa au dragon de lui forger de l’équipement. L’Eon fut surpris par la proposition du forgeron et il ne savait pas trop quoi répondre. Il pouvait très bien refuser poliment l’invitation, pourtant, il hésita. En y réfléchissant bien, qui s’est ce que peut réserver ce monde ? Il n’en a exploré qu’une infime partie, c'est-à-dire Agterra, il n’a pas encore eu l’occasion de réellement s’aventurer en dehors du territoire, même si son travail chez Vit’ailes lui a permis de voir des petites parties des îles avoisinantes. De l’équipement serait toujours le bien venu en cas de situation critique…

« C’est bien aimable à vous de me proposer cela. Je tâcherais de m’en souvenir. J’ai encore besoin de réfléchir à quelques détails avant d’être totalement serein. J’ai entendu des rumeurs, a propos de brèches s’ouvrant par delà Agterra… Cela ne me dit rien qui vaille… »

Il se mut quelques secondes, laissant transparaître un air sujet au questionnement… Puis il reprit.

« En tous les cas, je vous remercie de m’avoir accueilli chez vous. Je n’ai pas vraiment grand chose à vous offrir, hormis mon aide et éventuellement quelques Baie Stekpa… Enfin, merci encore Galahad, j’ai vraiment été heureux de pouvoir en savoir un peu plus sur vous. N’hésitez pas à me contacter au besoin. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour vois aider ! »

Sur ses derniers mots, le Latios couleur azur donna un parchemin indiquant l’emplacement de là où l’Oursaring pourrait le trouver. Situez en dehors du Village Coloré, sur une colline dominée par un arbre au tronc immense et à la haute cime.




Après être rentré chez lui, le dragon reprit l’entraînement, que ce soit dans la maîtrise de ces compétences, ou bien la précision du tir à l’arbalète. Après plusieurs semaines, il prit connaissance de l’existence d’une guilde regroupant des explorateurs et des sauveteurs, suite à l’apparition de celle qui se nomme « les chimères ». Emprunt de bonne volonté, il décida d’intégrer la guilde en temps que membre polyvalent. Autant axé sur l’exploration que le sauvetage, il vient en aide à tous ceux qui en ont besoin, afin de préserver la paix sur Coloreos.


Message:
 

_________________
I love Wynna and Pastek ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Talent: Cran
Race: Ursaring
Don: L'Osmose, Galåhad est capable d'assimilr temporairement un élément ou une matière en la touchant (genre le métal ou le bois) et d'en donner à une partie de son corps les propriétés (le poid, la dureté, la densité etc). Cependant, s'il garde cet état trop longtemps, le changement deviendra irréversible.
BearackObama
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Date d'inscription : 30/01/2017
Age : 91
Localisation : Nemossos
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs. Sam 2 Sep - 17:56
Alpha & Galåhad
La Sérénade des souvenirs

Galåhad récupéra la tige, et rectifia l’erreur qu’il avait repéré quelques instants auparavant. Le dragon semblait plongé dans ses pensées, l’Ursaring ne voulait pas l’embêter. Il plongea la pièce de métal dans le sceau métallique à ses pieds. Celui-ci contenait des pierres eau et givre, ainsi que de l’eau, qui frémi au contact de la pièce de métal, laissant un faible nuage de vapeur émerger de l’eau, avant de progressivement s’apaiser. Le dragon semblait content de la proposition du forgeron, mais il la déclina, du moins pour le moment. Puis il évoqua les rumeurs…. Bien sûr que Galåhad en avait entendu parler. Les brèches, à lui non plus, ça ne lui inspirait rien de bon. L’ancien monde avait déjà été tant en proie aux drames, est-ce vraiment le destin des survivants, de subir le même sort dans le nouveau monde ? Peut-être après tout…. Mais Galåhad ne voulait pas s’y résoudre, s’était un éternel optimiste. Alors quoi qu’il arrive, il aiderait les autres.

- C’est bien vrai, soupira l’ursidé.

Le dragon semblait une nouvelle fois dans ses pensées, ça mine paraissait interrogative, mais sans vraiment chercher de réponse chez Galåhad. Finalement, il remercia le forgeron, lui proposant son aide si nécessaire, puis il lui glissa un parchemin, sur lequel était indiquée la maison d’Alpha. L’Ursaring fit un signe de la tête pour lui faire mine qu’il avait compris, avant de joindre ses mots à sa parole.

- Je te remercie moi aussi d’être passé. Ce fut un plaisir. Je suis content que tu ailles bien. Je suis certain que l’on se reverra prochainement.

Après ses courts adieu, les deux Pokémons repartir chacun à leur occupation. Galåhad avait encore du travail. Lorsqu’il eut enfin fini ce qu’il souhaitait faire, il emballa ce qu’il avait préparé à l’aide de petites cordelettes, et le déposa dans la zone réservé aux commandes achevées.

Il alla alors au fond de la petite grotte, auprès du lit de mousse sur lequel il dormait, il récupéra un peu en retrait un paquet un peu long, qu’il finit par déposer sur son enclume, retournant à l’entrée de la grotte, pour signifier que celle-ci que la forge était fermée. Il retourna auprès du paquet de tissus, qu’il déballa avec minutie. C’était son espadon. Depuis son arrivée, il préférait sortir avec ses deux sabres. Mais la rencontre avec Alpha l’avait replongé en arrière. Il regardait son arme, avec tendresse, ses griffes frottaient contre la petite cavité de la poignée, qu’il finit par ouvrir. Il prit une inspiration. Il retourna vers sa couche, juste à côté du cristal qui laissait filtrait le soleil, il ouvrit une autre cavité dans le plafond, il en tira une pierre foudre et retourna à son épée. Il y incrusta la pierre. Et se saisi de l’arme, il mima lentement des mouvements de combats. L’espadon laissant derrière elle de petite étincelle. Galåhad avait passé tant de temps à travailler cette arme.

Il se déplaça pour avoir plus d’espace et continuer ses mouvements. Il était serein. Son corps calme et détendu, il eut soudain l’impression de ne faire qu’un avec son arme. Grâce à sa musculature, il pouvait tenir son arme à une main pour quelques mouvements. Ce qu’il était en train de faire. Le contact avec la poignée de son espadon, sur laquelle il avait tant travaillé, sur lequel il avait allié des métaux purs, bien que très rares. Il sentit dans sa main puis dans son bras un étrange picotement. Resserrant sa prise sur son épée, pesant qu’il avait juste perdu la main, il reçut une étrange décharge d’énergie. Il sentit avec sa main s’alourdir, et se bloquer autour de son arme.

Sentant ce poids, l’ursidé posa son bras sur la table derrière lui, manquant de la renverser. C’était fou, il crut soudain comprendre ce qui venait de se passer. Son bras venait de récupérer les propriétés des métaux composant la poignée de l’épée. Il posa alors l’épée et son bras sur l’enclume, qui elle ne risquait pas de bouger. Il reprit son souffle plus calmement. Il se concentra sur les sensations qu’il avait ressenti, l’osmose recommença, mais s’interrompit quelques instants ensuite. Visiblement, il y avait une limite. Il se concentra pour renverser le processus et y arriva sans trop de mal. Une fois bien maitrisé un tel don pourrait s’avérer des plus utiles pour le forgeron. Il avait déjà entendu plein de chose sur les étranges aptitudes que les semblaient développer dans le nouveau monde.



Dans les jours qui suivirent cela, Galåhad testa sa capacité avec différente matière. Notamment avec les échantillons de métal rare qu’il avait, pour établir chacune des possibilités. C’est avec le Titane de la fusée de son espadon qu’il travailla le plus, car sa résistance à la chaleur et à la corrosion, le rendait utile à la forge. Mais il se rendit vite compte du prix à payer. Il ne put renverser le processus pour la griffe de son annulaire, qui est désormais en titane, à jamais. Galåhad a aussi une prise de conscience suite au parole du dragon, ce qui explique le moment de nostalgie avec son épée... qui sait ce qu'il va faire désormais...



Spoiler:
 

_________________
Galåhad jacte en #009999.
CLIQUE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La sérénade des souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
La sérénade des souvenirs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Photos souvenirs d'une soirée extraordinaire
» Napoléon-Souvenirs.com
» [Blog] Souvenirs, souvenirs......
» Souvenirs... le mariage de Radichou ! tout un poème !
» Mes maigres souvenirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aftermath :: Fin :: Liens du passé :: RP terminés-
Sauter vers: