AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre ses portes à tout le monde ! C'est le moment de s'inscrire !

Etranges retrouvailles [PV Ocella]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: RP: Îles Flottantes :: Agterra :: Lac Bleu
avatar
Vasygel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 22/03/2017
Localisation : Pas dans un scout
MessageSujet: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Dim 26 Mar - 0:41
Cela faisait déjà quelques semaines que Vrosigel était arrivé sur Agterra, pourtant le Spectre à la cape continuait d’explorer pour son plaisir, et pour sa « quête divine ». Celle-ci venait de le conduire vers un immense lac, ce dernier semblait abriter bien des mystères et bien des choses agréables à la vue, comme ces magnifiques cascades qui plongent dans le vide. Mais l’Ectoplasma n’avait pas le temps pour s’extasier devant la nature environnante, il sentait des présences plus ou moins impures ci et là, mais plutôt en retrait, surement des rescapés de sa vie antérieure, soit. Le temps de leur faire payer leurs péchés n’était pas encore arrivé, ainsi ces âmes avaient été jugées, laissant ainsi le temps à Vrosi de se pencher plus en détail, sur la seule âme un tant soit peu intéressante du lot. Il s’agissait d’une Excavarenne, et celle-ci semblait jauger à bonne distance, le spectre, qui se contentait alors de regarder son reflet dans l’eau. Le Pokémon sol semblait à une distance trop grande pour pouvoir subir le don de l’Ectoplasma, surement qu’elle n’osait approcher trop près ne sachant pas sur quel pied danser.

C’est alors que le Pokémon Poison se décida à montrer son visage, il arborait un sourire plutôt serein et certains diraient naturel, l’Excavarenne se sentant en confiance s’approcha et l’Ectoplasma ouvrit enfin la bouche une fois s’être assuré que sa position ne le mettait pas en danger :

« Bien le bonjour charmante dame, pourriez-vous me rendre un immense service, je recherche des compagnons à moi qui ont atterrit en ces lieux avec moi, nous avons été séparés, mais avions eu le temps de nous donner rendez-vous au point d’eau le plus important de l’île, les auriez-vous vus ? Mais avant de vous croire sur parole laissez-moi vous regarder... DANS LES YEUX ! »

Profitant de l’effet de surprise, Vrosigel tenta de plonger dans l’esprit du Lapin et y arriva, il put ainsi lui donner brièvement l’ordre suivant : Poursuis ceux qui m’observaient auparavant et achève les pour moi. Une fois cet ordre donné, le spectre reprit la possession de son corps, il avait pu juger cette femme et l’avait estimé comme une personne pure. Mais suite à cette utilisation de son don l’Ectoplasma était quelque peu essoufflé. L’utilisation de son don et ce de manière répété puisait dans ses forces, et quand bien même l’intrusion ne pouvait se faire l’effort quant à lui était réalisé. Vrosigel était donc à bout de forces, assis sur le sol les yeux rivés sur l’eau du lac, il lui fallait reprendre dans un premier temps ses esprits, puis déployer le peu de forces qu’il lui restait pour s’abreuver. L’Ectoplasma ne bougea donc pas pendant quelques secondes le temps de reprendre conscience de là où il se trouvait, et enfin le corps se déplaça jusqu’au bord de l’eau ou le spectre but de longues, et nombreuses gorgées d’eau pure, jusqu’à se sentir rassasié. Une fois ses forces récupérées Vrosi se releva et scruta les environs, il n’était plus seul, une présence familière l’observait…

_________________
Je purifierais ce monde, peu importe combien d'entre vous devront périr de mes mains !
Merci à Shin pour le kit

Vrosigel vous sanctifie en #3366ff
Maly's band theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nutella
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 01/02/2017
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Dim 26 Mar - 20:38
Il avait quelque temps que j’étais tombé sur les nouvelles terres. Je ne savais même plus ou j’en étais. Je ne me rappelais même plus se que j’étais sur les terre Aizora. Heureusement que j’entendais parler de l’ancien monde par des passant ou autre dans mes allons tours. Étrangement, certains avait des regards méprisent sur mon égard, sans savoir la raison de cela, mais il était peu, je dois dire. J’ai été recueillie par un Ékaiser qui m’avait prit sous son aile, étant son élève et professeur adjoins de son dojos. Je peux dire que la vie était normale, mais regardant le symbole sur le bras de mon sensei, je dois dire que le tatouage me donnait une haine mystérieuse, sans savoir la raison. Essayant de savoir se que cela signifiait, il me répondait que c’était qu’un tatouage qui c’était fait. Pourtant ce tribal en forme de rond, des ailes qui le ornaient et une épée qui le transperçait me disais quelque chose. Ne disant pas se que je ressentais et le pourquoi de ma question à mon maître de dojo, je faisais mine de rien et continuais ma routine.

Aujourd’hui était un jour bien ordinaire. De jeune enfants venaient pour leur cours d’auto défense et le maître n’était pas là, je devais m’occupé des quelque élèves de celui-ci, en plus des miens. La tâche serait un peu ardue, car les apprentis du dragon combattant avait les pensées du concerné. Ils avaient l’étoffe du guerrier et le courage et passaient tête première vers la cible, alors que les mien était plutôt sage et tactique, selon se que je leur avais apprit pour être furtif et patient. On n’apprenait pas les même choses à nos apprentis, fallait dire, comme un choix de se que vous vouliez avoir. Un cœur vaillant ou une âme préventive.

Le cours commençait comme à son habitude. C’était ce que les jeunes aimaient plus que tout, les armes, mais à leurs niveaux, c’était des épées de bois ou des bâtons de kando, si vous voulez. C’était pour apprendre à comment se servir correctement des épées et comment les manier. Mon petit groupe ne disait pas un mot, mais l’autre groupe avait l’air que je les prenais comme des deux de piques. C’était seulement que leur professeur initial m’avait donné l’ordre de commencer par les bâtons de combat pour ce cours là et jamais il voudrait que ses élèves commencent à manier des armes dangereuses qui pourraient les blesser gravement à cause de manque de discipline. C’est alors que je leur donnais chacun un bâton de Kando avant de prendre un pour moi. Je me mis en place pour expliquer le cours et c’était alors qu’un des élèves de mon maître me coupa directement à parole en se plaignant. Ce petit Marisson trouvais l’énergie de trouver des arguments qui n’avait ni queue ni tête. Je le laissais parler pour mieux le redescendre sur terre.


-Pourquoi on doit se résoudre à s’occuper d’un vulgaire bâton de combat?! On devrait mieux prendre des vraies armes! On n’est pas des faluette comme l’autre groupe! Me dit-il.

Des jeunes le félicitaient alors que mes apprentis voulaient s’en mêler. J’avais le temps de m’avancer ver un Sonistelle, pour lui fait signe de ne pas lui répondre et de le laisser. C’était un de mes élèves et je ne voulais pas qui fasse d’autres bêtises à cause de vanne dégradant de la par de l’hérisson de plante. Avait que le morveux se la joue vainqueur, je le regardais du coin de l’œil pour lui parler.

-Dit moi, Je me demande se que tu ferais avec une arme réelle? Serais-tu capable de le manier à la perfection sans toi-même te couper en rondelle? Lui dis-je.

-Bien sûr que oui! Me répondait-il sans que je sois surprise.

Je pris ma place, à mon habitude, mais je ne faisais pas pour commencer les cours. Je regardais le jeune épineux, du regard pour lui lancer un défi.

-Très bien! Si tu es capable de me déstabiliser et me désarmer en une attaque, avec ton bâton, nous pourrons utiliser les katana, mais si tu n’y arrive pas, tu seras contrainte à ranger pendant un mois, les effets d’apprentissage du dojo pour ce manque de discipline. Lui lançais-je.

Du coup, le Marrisson voulut se mesuré à moi, le bâton de kando à la main, les félicitations de ses congénères. Il me regarda l’air pensif, se demandant ce qu’il pourrait faire. Je me posais là, sans de quoi me défendre car je sais qu’il me connait bien et je savais se qu’il allait faire. Une minute de silence se fit dans la sale entraiment et c’était avéré que le jeune type plante renonça tout attaque, sachant qu’il ne pouvait rien et n’avait effectivement pas d’expériences. C’était bien ce que je doutais.

-Je vois! Tu as enfin compris qui faut cette expérience pour arriver à quelque chose! Mais pour ta punition, elle sera toujours en vigueur, après l’entrainement pour ce comportement. Dis-je en me repositionnant pour un cours. Maintenant on va apprendre les attaques de base! Repris pour avoir l’attention des autres jeunes.

Et c’était alors que les leçons commencèrent. Ça avait duré une heure et demi. Juste assez pour épuiser les bambins et qu’il entre chez eux. J’étais enfin seul, juste le Marrisson qui fit le ménage et nettoyait pendant que je le surveillais. Il avait l’air humilié, mais il avait apprit sa leçon. Quand il fut partit, je me dirigeais vers mes appartements, une chambre bien petite, mais qui me correspondait, justement. Je regardais une arme qui était accroché sur le mur, sous un coffre que je mettais mes effet personnelles. Un Katana Samurai que j’avais amené avec moi. Il était à mes cotés quand je me suis réveillé. Cette arme me faisait penser à quelqu’un qui m’avait marqué. Je ne savais pas pourquoi, ça me faisait mal d’y penser. Mais au diable, pourquoi je l’ai gardé avec moi? Peut-être un souvenir d’un être que j’avais aimé, sans doute, qui n’avait pas survécu à quelque chose. Je ne pouvais pas en dire plus si je ne pouvais pas savoir qui était la personne. Il faisait encore jour et j’avais envie de relaxer au Lac bleu. Surement que ça me changerait les idées. Le Ékaiser ne sera pas entré ici avant demain, aussi bien de passer le temps.

C’était Alors que je sortis du dojo, barrai les porte et de mettre la pancarte « : fermer.» pour enfin y aller. Je me dirigeais ver cette endroit sans contre temps, pour, en suite, regarder cette merveille. L’eau qui était si bleu, qui fini par couler dans le vide. C’était à se poser des questions de l’existence de la source d’eau sur les îles flottantes, surtout celle-ci. Peu importe. Ca calmait les nerfs. Un instant, un goute coulait du long de ma joue. Je sentais une chaleur, un souvenir, mais quoi? À ce moment, je sentais quelque chose. On dirait que je n’étais pas seule. La chose qu’on te regarde ou que tu sens que quelqu’un sait que tu es là, c’était ça que je ressentais, me parcourant le dos. Je m’essuyai donc, rapidement, mes larmes. Il n’était pas question que quelqu’un me voyait sur cette état de faiblesse. Je regardais un peu partout, du regard, si je ne pouvais pas le voir, d’un coup.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vasygel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 22/03/2017
Localisation : Pas dans un scout
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Dim 26 Mar - 22:48
Vrosigel était convaincu de ses suspicions, pourtant tout laissait indiquer qu’il n’y avait personne aux environs, alors soit le spectre devenait cinglé, soit là personne savait bien cacher sa présence. Pour en avoir le cœur net il se décida à rechercher l’origine de cette présence, mais pour être certain de réussir dans cette tâche, le Spectre décida d’y aller sérieusement, autrement dit il se devait d’être le plus discret possible. Alors pas à pas, centimètre après centimètre l’Ectoplasma avançait confiant, n’ayant nul besoin de vérifier où il mettait ses pieds, ayant été élevé pour chasser, il a dû vite apprendre à marcher dans le plus grand silence. Surtout depuis qu’il a des pieds, cette tâche lui avait pris pas mal de temps et lui avait été appris par… Par la personne qui se trouvait juste devant lui désormais ?

Car oui Vrosigel venait de trouver la personne présente dans les environs, et il s’agissait d’une Amphinobi, qui lui ressemblait trait pour trait, même la couleur de sa peau pourtant rare lui était identique. Aucun doute il s’agissait d’Ocella, l’Amphinobi qui l’a accompagné dans sa lutte contre les dieux, et elle semblait savoir elle aussi que quelqu’un était présent, le Pokémon Spectre eut le temps de la voir finir d’essuyer ce qui semblait être une larme, ce qui semblait pour le moins étrange, c’était la première fois qu’il la voyait exprimer une quelconque émotion, exception faite de sa haine envers un groupe dirigé par un Pokémon acier. C’était étrange à voir, mais cette dernière ne semblait pas reconnaitre l’Ectoplasma qu’elle connaissait sous le nom de Malygos. Le spectre profita de son savoir pour entamer le dialogue :

« Bonjour à vous jeune demoiselle, vous ressemblez à une amie que j’ai connu il y a de cela quelques temps, à l’époque nous vivions dans un autre endroit, il se nommait Aizora si mes souvenirs sont bons. Pourriez-vous me dire qui vous êtes, car vous me rappelez une Amphinobi dénommée Ocella. Si ça se trouve vous la connaissez peut-être. »

Vrosi avait gardé un véritable don pour manipuler les gens avec l’aide des mots, et il comptait bien le faire encore une fois avec Ocella, après tout elle avait toutes les qualités qu’il recherchait pour purifier le monde des impurs. Alors autant ne pas gâcher une opportunité de récupérer une arme efficace, discrète et surtout qui peut suivre les ordres. Restait à voir la réaction d’Ocella devant un fantôme du passé…

_________________
Je purifierais ce monde, peu importe combien d'entre vous devront périr de mes mains !
Merci à Shin pour le kit

Vrosigel vous sanctifie en #3366ff
Maly's band theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nutella
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 01/02/2017
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Dim 26 Mar - 23:21
À cet instant, je sentais que c’était le cas. J’étais vraiment vissé. Peut importe, la personne n’avait qu’à se montrer, mais cette genre de présence, on dirait que je l’avais connue par le passé. Trop vif et trop furtif pour que ça soit le Ékaiser, mais on dirait que j’avais apprit à le connaitre. C’était à ce moment là que je me retourne dès que j’entendis parler derrière moi. Ce n’était qu’un Ectoplasma, que le voir me disait quelque chose, mais ce souvenir ne voulait pas venir à moi, comme si tout cela voulait être effacé. Une sorte de protection. Mais qu’est-ce que j’avais fais fait, par le passé pour sentir un telle regret de vivre, de telle sentiment de haine, à quelque moment, pour que ma mémoire veux me laisser? J’écoutais se qu’il avait à dire, n’ayant pas d’autre solution, comme la conversation venait de s’enclencher. Ses dires me faisaient froid dans le dos. Il parlait d’une Amphinobi qui me ressemblait et porte le même nom que moi. Bien que j’ai perdu la mémoire depuis que ce monde avait été fait, je me souvenais que c’est mon nom qui parle et de mon portait qui décrivait. Fallait-il lui dire ou le cacher? Peut-être que cet homme pouvait me révélé sur mon passé, alors qu’il m’avait prouvé qui je suis. Ou, peut-être qu’il avait eu quelque information de villageois.

-Je crois que la personne que vous cherchez est moi-même, à moins qu’il ait une autre se faisant passer par moi. Lui révélais-je. Mais vous? Je ne me souviens pas vraiment de vous, à part de votre Présence qui est familière. Je ne me souviens de plus grand-chose… faut croire…

Je me retourne un peut perplexe, regardant le lac, essayant de voir se qui en est. J’espérais vraiment que ce fantôme me dirait sur mon passé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vasygel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 22/03/2017
Localisation : Pas dans un scout
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Lun 27 Mar - 22:17
Vrosi savait déjà à qui il avait à faire, mais ses soupçons lui furent rapidement confirmés, en effet Ocella révéla sans grande difficulté que c’était bien elle qui se trouvait face à lui, toutefois elle semblait ne pas reconnaitre l’Ectoplasma, ou du moins pas totalement. Elle semblait ne pas pouvoir mettre un nom sur le spectre qui lui faisait face, elle ne s’en cacha même pas. Sur le coup le Pokémon Poison se demanda quel était la meilleure façon de lui répondre, utiliser un quelconque stratagème, ou jouer sur la vérité… Et puis quoi encore, Vrosigel savait pertinemment qu’il se devait de renouer avec quelques-uns de ses mauvais côtés s’il espérait avancer, c’est donc après une intense réflexion et un choix scrupuleux de ses mots qu’il s’exprima :

« Très chère Ocella, mon nom est Vrosigel, mais beaucoup de monde me connaissaient sous le nom de Nalor. Peut-être ce nom vous rappelle quelque chose, mais il est vrai que depuis ce cataclysme j’ai quelque peu changé, les dieux m’ont laissé en vie car le mal n’a pas été totalement éradiqué. Les monstres impurs, et responsables de la chute de notre précédente vie sont ici mêmes, j’espérais donc qu’une fois encore vous accepteriez d’être le bras armé de ma justice. Car oui autrefois nous fûmes des alliés et des camarades de guerre. »

Vrosi avait volontairement exagéré les traits pour paraître crédible, et avait surtout veillé à enfouir le plus longtemps possible toute pulsion violente ou capable de réveiller le monstre qui sommeillait en lui. Mais plus les secondes passaient, et plus le spectre pensait que jouer la carte des émotions était le plus efficace pour réveiller l’âme froide et vengeresse de cette Amphinobi, c’est alors qu’il reprit la parole, afin de pouvoir de nouveau resserrer ses griffes autour d’elle :

« Mais dites-moi chère amie,  que faites-vous dans ce nouveau monde, vous avez bien dû vous trouver un métier ou une fonction afin de survivre, personnellement comme je vous l’ai dit j’agis comme le prophète de nos dieux. Ma mission est de chasser tout les impurs, et je peux le dire à votre passé vous avez tout d’un être choisi pour survivre, et pour faire prospérer ce monde, à ce propos si vous cherchez des infos sur votre passé sachez que je me souviens encore quel était votre but à l’époque. »

L’Ectoplasma était prêt à user de toutes les bassesses, et toutes les ruses afin de parvenir à faire tomber l’Amphinobi dans les mailles de son ignoble filet. Il était même prêt à tenter de l’appâter avec des bribes de son passé, quitte à mentir quelque peu sur le sujet si nécessaire, après tout quiconque veut réussir doit être prêt à tout donner. Restait à voir la volonté du Pokémon à se souvenir de son passé…

_________________
Je purifierais ce monde, peu importe combien d'entre vous devront périr de mes mains !
Merci à Shin pour le kit

Vrosigel vous sanctifie en #3366ff
Maly's band theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nutella
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 01/02/2017
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Sam 1 Avr - 17:28
Pendant que je prenais la conversation à mon interlocuteur, celui-ci m’écoutait attentivement. Il avait l’air pensif, mais avait un air plutôt calme, ma fois. Je me demandais si je l’avais vexé avec l’histoire de mon amnésie. C’était après mes mots que le Fantôme à l’allure d’un Mélofée prit parole. Il se présenta au nom de Vrosigel, mais me disait qu’on l’appelait Nalor, me raconta qu’autre fois, j’étais à ses coté combattant le mal, à notre anciennes vie. Que malgré que la paix avait l’air de régner, il me disait que le mal qu’on était supposé, d’éradiquer était avec nous sur cette vie. Il espérait que j’accepte une seconde fois, sa demande de combattre à ses coté. J’étais un peu indécise et confuse. Pourquoi on m’avait enlevé ses souvenirs? Je n’osais pas dire un mon que Nalor prit de nouveau parole. Il me demandait sur se que je faisais pour survivre dans ce tout nouveau monde, mais ce n’était pas important, malgré que je le dirai. C’était plus qu’il m’avait parlé une parcelle de ma fonction sur mon passé. J’étais estomaqué, mais je voulais savoir pour comprendre mes agissements. Il avait un souci, j’avais peur de faire le mauvais choix.

-Je travaille en temps que professeur de combat, pour les jeunes, dans un dojo avec un collègue qui m’avait trouvé ici. Dis-je.

Je me demandais si c’était un bon moment pour lui demander, à l’Ectoplasma, l’histoire de mon passer. J’avais peur de le découvrir, mais aussi c’était précieux à mes yeux. Un moment d’hésitation et je me lançai à se que je voulais dire. De toute façon, il serait bien embêté si je ne disais aucuns mots.

-Vous connaissez donc mon passé? Dis-je. C’est que j’aimerais bien savoir… avouais-je hésitante.

Je pris un peu de temps à vouloir le demander. J’avoue que c’était le seul qui pouvait m’aider à comprendre, depuis ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vasygel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 22/03/2017
Localisation : Pas dans un scout
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Jeu 6 Avr - 1:09
Le piège se resserrait sur Ocella, alors certes Vrosigel aurait pu tenter d’utiliser son don pour la forcer à la rejoindre, mais l’effort aurait été celui de trop pour le spectre, et lui-même ne savait pas quels seraient les contre-effets sur son corps et son esprit. Et il était parfaitement hors de question qu’il ne meure tant que son but ne serait pas accompli, tel était l’état d’esprit de Vrosigel. L’Ectoplasma préférait donc manipuler certaines de ces anciennes cibles avec les mots, après il n’y a rien de plus efficace, et il le prouvait encore une fois, l’Amphinobi souhaitait en apprendre plus sur son passé, il ne restait plus qu’à déformer légèrement certains propos pour s’en servir contre elle et ainsi la pousser à retomber du côté du prophète. Mais avant tout un petit quelque chose dans les dires du Pokémon Eau l’avaient surpris, elle travaillait dans un dojo, et ne se demandait pas d’où lui venait son expérience pour le combat ? Il fallait utiliser cette info voilà ce que pensais le Spectre, et il n’allait pas hésiter un instant, prenant alors un ton calme et posé Vrosi ouvrit la bouche et s’exclama :

« Ocella, il y a quelque chose que je ne comprends pas, vous dites que vous travaillez dans un dojo, c’est bien cela, et qui plus est en tant que professeur de combat, mais vous ne vous demandez pas d’où vous vient vos capacités, et votre expérience qui vous permet de jauger un adversaire ? La réponse est on ne peut plus simple, vous avez toujours vécu de l’art du combat. Plus précisémment vous venez d’un clan de ninjas, votre particularité est que vous êtes de parfaits assassins. Toutefois vous êtes la seule survivante de ce clan, il s’avère qu’il a été attaqué par des Pokémons dirigés par un Pokémon acier, et que les membres de son armée, possédait tous le même tatouage, des ailes avec une épée au milieu, en hommage à leur chef. Voilà tout ce que je peux te dire sur ton passé, je pourrais rajouter qu’ensemble nous avons combattu afin de détrôner les impurs mais qu’au final nous avons échoué, et qu’aujourd’hui ils sont encore parmi nous mais cela est inutile si tu n’acceptes pas de m’aider à les vaincre… »

Vrosigel fit même semblant d’être triste l’espace d’un instant pour utiliser le prétexte que les « impurs » l’attriste alors qu’en vrai il n’en est rien. Bien au contraire, chasser ces êtres qu’ils jugent indigne de vivre est pour lui comme un amusement, un jeu du chat et de la souris, où il est le chat le plus dangereux. Mais l’Ectoplasma faisait bien attention de ne pas laisser ressortir son mauvais fond, et se retourna alors de nouveau vers Ocella, il lui laissait comprendre qu’il tenait à savoir ce qu’elle comptait faire désormais, elle connaissait la vérité sur son passé, et Vrosigel attendait sa réaction et surtout sa décision. Toutes les pièces du puzzle étaient désormais en place, à voir ce qui va en aboutir …

_________________
Je purifierais ce monde, peu importe combien d'entre vous devront périr de mes mains !
Merci à Shin pour le kit

Vrosigel vous sanctifie en #3366ff
Maly's band theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nutella
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 01/02/2017
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Dim 9 Avr - 18:40
Après la réponse que je lui ai dicté et ma demande que savoir mon passé, il en était perplexe. Il se demandait même pourquoi j’avais oublié et me demandait le pourquoi je savais tant me battre. Enfin, s’est dires me mettait la tique aux branchies. Le fait que je n’avais aucunes idées, c’était que quelque chose m’avais fait oublier mes souvenirs peut-être? Enfin, il m’expliqua mes origines. C’était que j’avais toujours l’art du combat en moi, plus précisément l’art du combat furtif. Un Ninja n’est pas un samurai. Les Ninjas sont furtif et doivent attaquer sans se faire voir, comme se que j’apprends avec mon groupe de demi portion. Quand l’Ectoplasma m’avait parlé d’un clan, donc j’étais la seule survivante, le temps c’était arrêté. Je voyais une guerre, du sang un tatouage que j’avais aperçu en voyant un asseyant. C’était le même que le fantôme/poison me racontait et celui que je voyais en côtoyant mon maître. Je voyais, dans ce flashback, un Amphinobi mâle aux yeux jaune se diriger vers moi et bloquer l’impacte d’une attaque ailes d’acier. Le mâle me disait de fuir avant de mourir, que j’étais leur seule espoir. Un sentiment de tristesse et de peur m’avait envahie.

Je retombais à la réalité, un sentiment d’impuissance et de faiblesse m’avais fait plié en deux. Je me tenais le ventre, me disant se qu’il avait bien put se passé. Bien sur le fantôme avait parlé qu’on travaillant ensemble dans le temps d’Aizora. Je le regardai d’un aire confuse, horrifié et réfléchit. Il se demandait surement se que je fabrique, mais ces mots me donnaient les avant gout de mon très lointain passé.


-Je crois que vous m’avez trop dit. Je vous crois. Je serai à vos coté. Dis-je un peu la voix enroué.

Je devais aussi savoir se qui se passe avec mon maître de dojo. Pourquoi m’avais t’il pas tué quand il avait l’opportunité? Il me cachait des choses c’était certain.

-Une dernière chose! Je vous ai raconté cette histoire? Comment vous l’aviez connue? Demandais-je.

Je devais le savoir car se n’était pas normal que ses dires avait été bien réelle et m’avait ouvert une porte dans mon souvenir. Peut-être qu’avec lui. Il pourra m’ouvrir d’autres portes dans cette amnésie. Je ne savais pas où je m’aventurais, mais j’avais choisi ce chemin. À voir s’il aurait des conditions à se qu’il m’accepte ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vasygel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 22/03/2017
Localisation : Pas dans un scout
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Mer 12 Avr - 22:30
Vrosigel avait réussi, son plan marchait parfaitement bien, il venait de dévoiler tout ce qu’il savait sur le passé d’Ocella, et cela avait l’air d’avoir fait réagir, vu la réaction qu’elle eut en entendant les mots que le Spectre avaient énoncés quelques instants auparavant. Le spectre vit l’Amphinobi se plier en deux, comme tordue par la douleur, ce qui eut comme réaction de presque faire réagir l’Ectoplasma, qui se retenait d’esquisser un sourire malsain. La vue de cette douleur spontanée était un spectacle qu’il n’avait pas revu depuis ses séances de torture en Aizora, ce petit souvenir lui rappelait à quel point sa vie à l’époque était belle. Mais une partie de sa vie semblait lui revenir en quelque sorte, en effet Ocella venait de répondre et elle acceptait de suivre le Pokémon Spectre. Mais quelques instants plus tard elle posa une question à laquelle l’Ectoplasma ne s’attendait pas. Elle se demandait d’où venait cette histoire pour être si complète. Le prophète n’eut pas le temps de tenter d’inventer un gros mensonge alors il bricola :

« Eh bien pour tout vous avouer une partie de l’histoire que je vous ai contée vient de mes recherches, mais les détails les plus flagrants viennent de vous en personne. Alors que je cherchais à en apprendre plus sur votre histoire et comment trouver notre ennemi commun, vous m’avez dévoilé certains détails, comme le fait que leur chef était un Pokémon Acier. Ou alors que l’un de leurs membres était un Pokémon ressemblant trait pour trait à un Ekaiser. »

Vrosigel avait donc décidé de s’assoir quelques instants, la fatigue se faisait ressentir de nouveau, après tout utiliser autant de fois son don l’a vidé de son énergie. Le spectre n’avait pas encore bien cerné les limites de son don et l’avait donc utilisé sans restriction. Il pouvait tout de même estimer à 4, le nombre d’utilisations répétées de son don sans avoir les moindres séquelles. Le spectre l’avait donc utilisé une fois de trop par rapport à ses estimations, mais alors qu’il était assis à se reposer, l’Ectoplasma regardait l’Amphinobi qui semblait toujours pensive et il ne put s’empêcher de lui poser une dernière question :

« Mais dites-moi quelque chose semble vous gêner est-ce l’histoire ou alors un détail de votre vie actuelle je me trompe ? Si cela ne vous dérange pas dites m’en plus … »

Vrosi attendait d’en savoir plus pour se décider sur ce qui allait se passer ensuite, il regarda donc la Pokémon Eau afin de voir ce qu’elle allait dire ou faire…

_________________
Je purifierais ce monde, peu importe combien d'entre vous devront périr de mes mains !
Merci à Shin pour le kit

Vrosigel vous sanctifie en #3366ff
Maly's band theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nutella
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 01/02/2017
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Lun 24 Avr - 21:38
Et bien! Mes craintes étaient réelles. Les mâchoires étaient maintenant bloquées et je ne pus rien y faire. Les preuves étaient là comme un plateau d’argent. Je ne pouvais plus nier. Mon sensei était bien un de ses personne que je redoutais le plus. Non seulement les dires du fantôme était concluante et que mes tances du passé avait vu juste sur les points de mon interlocuteur, mais l’entendre dire Ékaiser me donnait froid dans le dos. Pourquoi ce dragon m’avait laissé en vie? Qu’est-ce que j’ai fait? Surement se que j’avais pu commis avant la destruction d’Aizora, qui avait décidé de ne pas en finir avec moi. Mais j’ignorais de ces derniers souvenirs là et l’ectoplasma ne pouvait pas en dire plus malheureusement. Essayer de lui demander serait comme demander de la farine alors que la personne est loin et toi, beaucoup plus proche. Il faut être évidant et de demander à sensei Ékaser. Je le voyais soudait plus fatiguer et s’assoir. Surement à cause de ses recherches de ses alliés, qui sait! Il me demanda se qui me tracassait et je me demandais si parler de se que je vivais était puérile.

-Non! Rien, c’était juste des souvenir qui me remontait en tête. Rien de bien grave.

Je n’avais pas envie de parler de mon collègue. Je devais avoir le cœur net, seule à seul avec lui.

-Juste un problème de collègue au dojo, c’est tout. Dis-je sans trop y penser, d’un coup.

Je lui avais dis une parcelle de mes crainte, mais je me doutais bien qui ferrait quelque chose. C’était à moi d’en avoir à supporter et non lui. Je devais lui soutenir la vérité à ce dragon de pacotille. J’avais l’impression qui me cachait quelque chose et je devais l’affronter, un jour. Du coup, j’avais peur de mes propre acte dans le futur et peur de se qu’y adviendrait de moi. J’avais cette sensation de toujours faire les choses à moi seule et d’en subir les conséquences. Que faire?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vasygel
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 22/03/2017
Localisation : Pas dans un scout
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Dim 30 Avr - 0:00
Ocella semblait choquée par les révélations qu’elle venait d’entendre, et plus les secondes passaient, plus son esprit semblait en conflit, elle semblait avoir réagi au moment où le mot Ekaiser avait été prononcé, Vrosigel en était convaincu, elle semblait connaitre le Pokémon Combat et Dragon. Le spectre eut toutefois du mal à faire le rapprochement tant son corps et son esprits étaient à ses limites. Alors que les secondes passaient, il ne semblait pas récupérer facilement, et l’Amphinobi sortit enfin de son conflit intérieur pour répondre à la question du Pokémon Poison, et sa réponse fut pour le moins étrange. C’est suite à sa seconde prise de parole que Vrosi réussit enfin à recoller toute les pièces du puzzle, son problème de collègue dans son Dojo n’était autre que le dragon cité plus tôt, voilà d’où elle connaissait l’Ekaiser et pourquoi son énonciation la choqua. Il devait être son collègue de travail ! L’Amphinobi se refit plus discrète, comme si elle voulait éviter que le Spectre s’en mêle. Pour la rassurer, Vrosi lui proposa une solution des plus simples :

« Si cela ne vous dérange pas je peux vous proposer quelque chose, pour régler ce problème de « collègue ». Si vous me le permettez je souhaiterais vous accompagner mais rester à l’extérieur du bâtiment, afin de vous laisser discuter avec ce-dernier de ce dont vous avez besoin, toutefois si jamais la situation devait empirer, vous n’auriez qu’à m’appeler afin de vous venir en aide. Qu’en pensez-vous, cela vous convient-il chère amie ? »

Le spectre trouvait cette idée parfaite, il profiterait du trouble qu’Ocella semblait ressentir pour se faufiler dans son ombre, et ainsi frapper au moment opportun. Profiter de l’effet de surprise afin de vaincre un ennemi dangereux semblait être une bonne idée, toutefois le corps du Spectre n’était pas de cet avis. Ce dont avait besoin dans un premier temps le Pokémon Poison c’était de se reposer quelques heures afin de récupérer l’ensemble de ses forces, mais aussi de faire plus attention avec son don. S’il avait eu de la chance cette fois-ci, rien ne pouvait présager que la prochaine fois qu’il abuserait de sa capacité, les contrecoups seraient aussi minimes. Le spectre décida de revoir son jugement, et proposa autre chose à la Pokémon Eau :

« Aux vues de mon état je pense que je vais rester ici, et me reposer mais donnons-nous rendez-vous au même endroit demain vers midi, ainsi je serais de nouveau au meilleur de mes capacités et ainsi nous pourrons s’occuper de recruter d’autres membres et dans la foulée, régler votre souci, si cela n’est pas fait d’ici-là … »

Le spectre attendit que l’Amphinobi se retourne et reparte en direction de son Dojo avant de se trouver un coin bien ombragé, il devait récupérer un maximum, et ce le plus tôt possible. Restait à voir comment allait se terminer ce « problème de collègue » …

_________________
Je purifierais ce monde, peu importe combien d'entre vous devront périr de mes mains !
Merci à Shin pour le kit

Vrosigel vous sanctifie en #3366ff
Maly's band theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nutella
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 01/02/2017
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella] Jeu 18 Mai - 1:33
Alors que tout était en trin de finir, Vrosigel me proposa de venir avec moi pour aider avec mon collègue de dojo. J’étais sur le point de refuser gentiment, mais à un moment de réflexion, il me devança et refusa lui-même de venir, à cause de son état de fatigue. C’était compensable et j’aimais mieux ça, évitant toute forme de conflit inutile. Je me retournais légèrement vers le coté pour repartir et regarda l’ectoplasma une dernière fois avant que je retourne vers le dojo.

-Je comprends tout à fait et je vous souhaite de vous reposer du mieux que vous pouvez. Dis-je par respect.

J’avais toujours été respectable avec ceux que je négociais, c’était le fait, mais mon ton neutre montrait aucune animosité, qui avait l’air normal, à se que j’en vois et ressenti. Je pris le chemin du retour pour rentré, laissant mon ancien collègue du passé seul. Des questions me trottait en tête et le Ekaiser devait me répondre, c’est sûr. Mais du coup, j’avais la net impression que tout cela allait mal se terminé, mais que j’aurais l’habitude.

Arrivé, j’étais seule. Je me précipitais vers mes appartements pour prendre la seule chose que j’avais toujours avec moi depuis que j’ai atterris dans ce nouveau monde. Un Katana que je ne me souvenais même plus comment je l’avais eu, mais en le voyant, je sentais un sentiment de tristesse et quelque chose me manquait. Je rangeais larme dans son fourreau quand une voix masculine surgit derrière moi. Une voix que j’ai connu dans ce dojo et celui que j’avais appris à le géré avec lui. Il n’avait pas l’air enthousiasme, me voyant.


-Alors, Comment avait été ta balade au lac Bleu?
Dit-il.

Je me retourne vers la personne qui était l’Ékaiser qui ne semblait pas très joyeux. Avant que je puis lui posé la question, il me répondit en s’avançant vers moi. Mon cœur battait à vif allure. J’avais de plus en plus peur. Je devais me défendre.

-Je t’est vu discuter avec quelqu’un. Tu te demande pourquoi je ne t’ai pas tué quand je t’ai retrouvé? J’aurais pu, mais je me disais que tu avais bien changé depuis ton amnésie. Tu étais venue plus docile, mais je voyais au fur et à mesure que ça ne durerait pas, que ton passer viendrait montrer tes vrais couleurs. Dit-il.
- Mes vrais couleurs? Pourquoi tant de secret? Demandais-je, alors qui était près de moi.
-J’étais dans une confrérie qui était pour but d’éliminer ceux qui pouvait nuire sur Aizora. Ton clan était potentiellement dangereux pour en faire une boucherie s’il était entre mauvaise mains. Vous étiez des tueurs né et entrainé. Il fallait empêcher cela. On avait eu la mission de vous éliminé et tu avais survécu en fuyant. Tu avais été pourchassé, les tentatives que nous avions entamé ne pouvait rien faire car tu étais toujours entouré de personne avec qui tu travaillais et personne ne pouvait rien. Tu pouvais anéantir notre confrérie comme ça. Avouait-il. Une chance pour toi, je suis le dernier. Avant que tu décide quoi que se soit, à moi de te suggérer quelque chose. Tu es une personne bonne en faite. Reste et tu vivras comme une personne normal, si tu t’en vas, tu prouveras que tes origine de génocides serait encore en toi.

Je le regardais un instant, me demandant quoi faire. Mais la révélation m’horrifiait et me dégoutais. Il ne me traitait de personne génocide alors que c’était lui qui avait commencé. Je n’avais que réclamer vengeance, mais tout cela était terminé. Il était seul et ce n’était pas la peine de le tuer. Alors, sans lui répondre, je mis mon épée sur le dos et lui faire comprendre que je quitte l’endroit et ma vocation. Je fis face à la sortit, ne lui acclamait aucun regard. J’allais partir, mais une main me prit le bras.

-Je savais que tu ferais ce choix… Dit l’Ékaiser.

À cet instant, une forte paume me percuta le dos qui me fit un mal de chien. Je n’étais pas paralysé, une chance mais j’étais trop endoloris pour agir rapidement. Mon Ex-collègue me prit par l’épaule et me jeta sur le lit où je dormais. Il me maitrisait pour évité que je fuis. Qu’est-ce qu’il avait par la tête? J’essayais de le pousser mais sa masse était trop imposante.

-Dommage que tu me tourne le dos, on aurait pu vivre plus heureux, si tu n’avais pas cherché ton passé. Je crois que ta beauté pourrait être commémorée avant que tu perdes la vie. Dit-il, me tenant la langue.

Il me voulait. J’étais trop fatigué pour riposter, il fallait jouer son jeu. Je déroulais ma langue pour la rentrer en bouche, dévoilant mon visage. Son regard fut assez satisfait et s’approcha sa bouche vers la mienne. Je le laissais faire. À se contacte. Je m’accrochai à lui pour que ca soit plus instance, mais se qu’il ne sait pas c’est que je savais me défendre et être venimeuse quand je me sentais en danger. Il avait avalé ma salive, qui avait du poison que j’avais sécrété. Quand le baisé fut fini. Il s’apercevait qu’il était déjà trop tard. Il débarqua de sur moi pour essayer de vomir, mais la toxine faisait déjà son effet. Je me levai pour aller vers la sortit alors qu’il dépérissait en me disant des insulte. Faut dire que je m’en fichais, il me traitait comme une chose depuis que je le connaissais. J’avais eu le temps de partir et lui de mourir.

Depuis, je ne suis plus retourné ici dans ce village. J’avais peur être jugé comme meurtrière, alors que c’était lui qui avait envoyé les hostilités. Je rejoignis Vrosigel au point de rendez-vous, acceptant sa proposition et parti avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [PV Ocella]
Revenir en haut Aller en bas
Etranges retrouvailles [PV Ocella]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Etranges structures sur la Lune
» N°1670 - Retrouvailles entre cousins. (pv)
» L'Art de savoir faire des retrouvailles ~ Feat Il Kwon ♥
» Retrouvailles. (écrit par Mat'aenna + dialogue ig)
» Lieu de Retrouvailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aftermath :: RP: Îles Flottantes :: Agterra :: Lac Bleu-
Sauter vers: